Codni-prédialogue: le CODNI rencontre les personnes vivant avec handicap

0
433


Commencé depuis le 10 janvier 2022, le travail de restitution des travaux effectués par codni se poursuit. Après les hommes religieux, les partis politiques, la société civile, les directeurs généraux et secrétaires généraux, ce jour 15 janvier, c’est le tour des personnes vivant avec handicap.


Ils sont nombreux à répondre à l’invitation de codni. Après avoir écouté les brillantes présentations par les présidents des cinq thématiques, les personnes vivant avec handicap ont exprimé leur mécontentement aux organisateurs du pré-dialogue. Ils sont allés sur la base de constats pour parler du nouveau dialogue qui se pointe à l’horizon. On les entend dire » le Tchad a de belles lois et beau textes qui concerne tous et en particulier les personnes handicapées, mais leurs mises en exécution pose problème. Ce ne serait pas pour orner les archives de l’état les recommandations qui seront prises lors du grand dialogue ? » Se sont-ils demandé.


Les personnes handicapées, les sourds et les non-voyants ont fait de proposition au codni pour porter haut leur doléances au jour j. Ils demandent que l’état prennent en charge les associations des personnes vivant avec handicap comme ça se fait dans d’autres pays. Financier les projets de ces derniers. Pour pouvoir aller au dialogue, il faut qu’il y ait l’équilibre. Éliminer le favoritisme, l’indifférence, intégrer les personnes handicapées à la police. Soutenir les écoles des personnes vivant avec handicap, avoir une caisse sociale aux personnes handicapées, avoir une direction des personnes vivant avec handicap qui sera gérée par les personnes vivant avec handicap et non les personnes intactes, ont-ils mentionné.


Lossirimon Pongue Désiré, un handicapé physique, dit que personne n’a écrit pour devenir handicapée. Il demande au gouvernement de mettre les personnes vivant avec handicap dans les conditions normales, car on ne sait pas à quel moment l’on peut devenir handicapé. Mahamat Ali Bako, un autre handicapé se réjouit de travail que CODNI a fait, mais demande que ces résultats soient mis en exécution et non passé dessus, comme par les passés.

Lossirimon Pongue Désiré


Le ministre d’État à pour sa part exhorté les gens vivant avec handicap à savoir revendiquer ce qui leur revient de droit, mais pas dans la violence.
YOA

Laisser un commentaire Annuler la réponse.