CLÔTURE DE L’ATELIER DE VALIDATION DE LA STRATÉGIE NATIONALE DE MÉCANISATION AGRICOLE AU TCHAD

0
423

Organisé le 29 novembre dernier à l’hôtel la Résidence par le Ministère de la Production, de l’Irrigation et des Équipements Agricoles en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et de l’Agriculture (FAO), cet atelier sous le thème : « L’atelier de Validation de La Stratégie Nationale de Mécanisation Agricole Au Tchad » a pris fin hier 30 novembre 2018. A l’issue de l’atelier, des recommandations ont été faites par les participations à l’intention du représentant de la FAO au Tchad M. Mansour Ndiaye et de l’État tchadien, représenté par son ministre de tutelle Madame Lydie Beassemda 

Pris part à cet atelier, centaine des personnes venues des associations, chefs d’entreprises, syndicats, ministère et du siège de la FAO pour adopter ces textes qui permettront de booster le domaine agricole au Tchad.

« Nous pensons que les objectifs qui ont été fixés dans cette stratégie nationale sont atteints et que l’analyse de la situation actuelle de la mécanisation agricole de même la validation nationale de la stratégie nationale de mécanisation et la sortie de son plan d’action permettent maintenant à l’autorité gouvernementale de prendre des décisions d’informer. Ces sont des résultats importants » a déclaré le représentant de la FAO au Tchad M. Mansour Ndiaye

Pour lui, durant les deux jours, tous les participants se sont prononcés sur les axes stratégiques. Toutefois, la question de l’accès à la terre en particulier pour les jeunes qui occupent 51% de la population tchadienne et dont la plupart à 25 ans, doit être une main d’œuvre privilégiée ainsi que la question de l’organisation en coopérative pour pouvoir permettre à tous les acteurs ruraux d’avancer semble être aussi la meilleure aux yeux de M. Mansour Ndiaye. « La coopérative me parait une piste la plus indiquée si on veut parler d’une organisation pérenne et performante d’une mécanisation agricole ici au Tchad ».

Quant au ministre de la production, de l’irrigation et des équipements agricoles, Madame Lydie Beassemda, cet atelier vient redorer le blason de son secteur avant de dire : « Nous sommes engagés pour l’atteinte des objectifs faim zéro en 2030. Qui dit mécanisation, dit plus de production pour les populations les plus vulnérables. D’après le rapport du synthèse de deux jours de travail, vous êtes appesanti sur le plan d’action que vous avez décortiqué et complété et vous venez de doter le Tchad du politique nationale de mécanisation agricole ».  Durant la présentation des recommandations dont a jugé pertinente Madame Lydie, quelques point ont retenu son attention : la question des intrants agricoles, rétrocession des tracteurs, le partenariat entre État et les organisations paysanne, l’accès à la terre, les conflits agriculteurs-éleveurs etc. Selon elle, tous ces problèmes ont été abordés récemment au conseil des ministres et elle espère à une bonne amélioration.

 

 

 

 

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici