Chronique : Gouvernement de transition, promotion des sages du village

0
315

Après sa nomination par le président du CMT, Mahamat Idriss Deby Itno, le 26 avril dernier, le premier ministre de transition Pahimi Padagué Albert a rendu officiel son gouvernement ce dimanche 02 mai 2021. L’on note le maintien de plusieurs ministres sous Deby père, le retour des uns et quelques nouvelles facesy font leur entrée.


C’est parfait l’acte du général Mahamat Idriss Deby Itno fils. L’oeuvre doit continuer. Une logique de la tradition Africaine, le fils doit perpétuer l’œuvre de son géniteur. Malheur au fils qui n’obéit pas à cette règle. Bravo Deby fils. En déplaise aux jaloux. Mais dans cette aventure pour écrire ou gribouiller une page de l’histoire du Tchad, l’intellect doit faire place au copinage, camaraderie…


En Afrique l’on habitude à citer:  » celui qui n’a pas fait plus que son père, n’a rien fait ». Fin de citation. Ici, si le général ne fait pas plus que le Maréchal, il aurait péché. Collaborer, favoriser, promouvoir les vieux compagnons de papa reste une des obligations.

Comme sous l’arbre à palabre du village, ce sont les sages du Chef du village défunt qui entourent toujours le fils héritier du trône. Personne ne voit mieux que ces vieux aux lunettes et bonnets toujours magiques. C’est un jeu où les mistigris sont systématiquement éliminés définitivement.


Attention ! Aux promus. Le nouveau Chef est si fort. Tout le monde doit marcher pieds nu dans sa cours. C’est la seule règle pour rester longtemps dans sa cours. Sinon vous perdez votre place.

Sous l’arbre à palabre du village, ce ne sont pas les plus intelligents qui sont bien promus mais ce sont les plus dociles et prêts à s’agenouiller qui sont accueillis en des princes bien nés. Bien nés, parce qu’ils font bien leur métier. Un métier que le Prince têtu et rebelle n’acceptera jamais. De tel prince mange toujours chez les voisins.

C’est exact, il y a pas de débat. C’est la logique de sous l’arbre à palabre. Les sages contestateurs et leurs disciples n’auront pas de place, ni droit à la terre. Le village va s’éclater. La quiétude du village est menacée. C’est dans ça que le sage des sages sera connu pour son franc parler.


Ha ! oui. Le village, est revenu sur les rails avec plus des sages dociles. Les habitants du village attendent de les voir à l’œuvre. Comme sous l’arbre à palabre, c’est au premier jugement du nouveau Chef qu’on connait les bons et les sots sages.


Vive le village pour que vivent les sages promus !

Facebook Comments

Laisser un commentaire