CENI-Élections : Un chronogramme pour plaire au Maréchal Deby

0
240

Une fuite en avant ou une volonté d’organiser les élections ? Difficile à répondre. Seul le Maréchal du Tchad pourra répondre a cette grosse interrogation. La législature mise en place depuis 2011 va continuer ses années de grâce jusquen octobre 2021.


Deby est un arbitre et un très bon metteur en scène hors paires qui s’est joué sa partition dans cette pièce électorale depuis la nuit des temps. Rien ne le préoccupe plus que son pouvoir. Sinon comment comprendre que les législatives sont repoussées jusquen octobre 2021 ? C’est ce que le G24 qualifie dans un communiqué de presse du 06 juillet de fuite en avant des élections voulues par le président Idriss Deby. Pour le G24, au lieu de rechercher les solutions appropriées aux problème liés à l’organisation des futures élections, Deby persiste dans sa fuite en avant.


Après plusieurs report des élections législatives, lon pensait que celles-ci seront organisées avant les présidentielles pour renouveler la vielle législature mise en place depuis 2011, mais Deby en tant que bon metteur en scène, a déjoué complètement le jeu. Selon le chronogramme publié par la CENI le 07 juillet dernier, les élections présidentielles seront tenues les 10 et 11 avril 2021. Les législatives ne peuvent être organisées au bon gré du Maréchal les 23 et 24 octobre 2021 soit six mois après les présidentielles. Et les communales les 02 er 03 avril 2022.


Mais bien avant la publication officielle du chronogramme de la CENI, le G24 a martelé que ces « futures élections qui répondent aux désidératas présidentielles seront donc basées sur un code électoral frauduleusement modifié et les organes chargés d’organiser les futures élections ont été contestés et continus de faire l’objet de vive contestations par les partis politiques de l’opposition démocratique ».

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici