Bac 2019 : La sortie de Deby retarde le début des épreuves à N’Djamena

0
942

Les premières séries des épreuves écrites ont été lancées ce matin par le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation Dr David Houdeïngar Ngariden au centre n°1 du Lycée Félix Eboué de N’Djamena.

Contrairement aux années précédents, le lancement des épreuves a connu un retard qui serait dû à cause de la sorti du Chef de l’Etat Idriss Deby Itno pour une cérémonie à l’hôtel Radisson Blu.

Accompagné de son collègue de l’éducation nationale et de la promotion civique Aboubakar Tchoroma Assidick et la délégation de l’office national des examens et concours du supérieur (ONECS), le cortège a été attendu une heure et demi environ. Pourtant tôt le matin toutes les dispositions ont été prises pour que les épreuves se déroulement conformément au calendrier fixé. Un retard qui a bloversé, perturbé les élèves  et a permis aussi aux quelques candidats retardateurs de rechercher leur numéro de banc et leur salle de composition.

En lançant les épreuves, le chef de département de l’enseignement supérieur, Dr David Houdeingar a exhorté les candidats d’être patients et relire bien les sujets. Pour lui les programmes sont bien achevés. « Toutes les conditions nécessaires sont réunies pour que les élèves réussissent », indique-t-il avant dire que « nous attendons de ce bac certainement des résultats à la hauteur des enseignements reçus », souhait-il.

Aboubakar Assidick Tchoroma, ministre de l’éducation nationale, à quant à lui souhaité bonne chance à tous les candidats et leur à demander d’être concentré et prendre du temps pour bien comprendre les sujets avant de les traiter.

Les épreuves vont s’étaler sur six jours allant du 1er au 06 juillet 2019 sur toute l’étendue du territoire nationale en raison d’une épreuve par jour. Pour cette première journée, les candidats composent l’épreuve du Français.

La fuite

Bien avant le déroulement des épreuves écrites de bac 2019, l’épreuve de français pour la série A4 circule dans les réseaux sociaux. Selon l’info publiée par nos confrères de Tchadinfos.com, la fuite serait venue d’Ati. Selon les source de ce journal, « ce sont les enfants du gouverneur qui auraient cassé la caisse contenant les sujets ».

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici