ALI BONGO ODIMBA POURRAIT FINALEMENT TERMINER SA CONVALESCENCE AU MAROC

0
524

Ali Bongo Ondimba serait finalement transféré au Maroc aujourd’hui 28 novembre 2018 comme l’a annoncé la Première dame Sylvia Bongo Ondimba le mardi dernier. La convalescence du président avait auparavant fait l’objet d’un étrange ballet entre Rabat, Libreville et Riyad, aux frontières des relations personnelles et de la diplomatie.

Ali Bongo Ondimba  va donc connaitre un voyage sanitaire au Maroc, dans un hôpital de Rabat, mercredi 28 novembre en provenance de Riyad, en Arabie saoudite. Son épouse, Sylvia Ondimba a confirmé l’information mardi 27 novembre en fin de journée. C’est depuis le 24 octobre que le patron gabonais est hospitalisé suite d’un accident vasculaire cérébral ayant nécessité une intervention chirurgical et un placement en coma artificiel.

Le président va donc poursuivre au Maroc une convalescence qui est devenue, au fil des temps, l’actualité la plus suivie par les Gabonais. Depuis le 24 octobre, les rumeurs allaient en effet bon train au sujet de l’état de santé du président.

Sylvia Bongo Ondimba et la présidence gabonaise, notamment Brice Laccruche Alihanga, le directeur de cabinet, avaient tout prévu, y compris l’admission du chef de l’État dans une clinique spécialisée du centre-ville. le 21 novembre, rassurée par l’évolution de l’état de santé de son époux, Mme Bongo prévoyait encore un départ dans les prochaines heures ou, au plus tard, dans les prochains jours. Mais les heures ont passé, et Ali Bongo Ondimba ne s’est pas envolé vers la capitale britannique.

Selon nos confrères de Jeune Afrique, les liens d’amitié entre Mohammed VI et ABO, datant de leur enfance, ne sont un secret pour personne. Le président gabonais a passé une partie de son adolescence au Maroc, et les deux hommes se sont régulièrement revus alors que leurs pères, eux aussi amis, présidaient encore aux destinées de leurs pays respectifs.

AHMAT MAHAMAT AHMAT

 

 

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici